Biographie Papo Lucca - La Perla de Ponce

Note utilisateur:  / 57
MauvaisTrès bien 

Biographie de Papo Lucca - La Perla de Ponce


Si on le surnomme “La Perla de Ponce” c’est bien parce qu’on nous avons là une authentique perle de musicien dont le jeu subtil, d’une finesse hautement élégante, brille d’un éclat particulier et rehausse tous les ensembles qu’il accompagne. La Salsa est bienheureuse d’être sertie d’un tel joyau dont les mains endiablées dansent inlassablement sur les touches enfiévrées pour envoûter tous les publics.
Papo Lucca est notre inestimable “Piano Man” : do re mi fa sol la si do? El Papo se la comio!


Papo Luca Piano Man Salsa Enrique Papo Luca Sonora PonceñaEnrique Arsenio Lucca Quiñones, que l’on appelle affectueusement “Papo Lucca” est né le 10 avril 1946, à Ponce, sur la Isla del Encanto (Puerto Rico). Sa mère Angélica Quiñones et son père Don Enrique ‘’Quique’’ Lucca auront, en tout, trois enfants: L’aînée, Zulma, Papo, puis Wanda. Deux ans avant la naissance de Papo, son père avait fondé un quartet baptisé “Orquesta Internacional” qui comptait alors un bongo, conga, tres, guitare et voix. A ses débuts, l’orchestre de “Quique” anime principalement des soirées dans des salons privés et des fêtes populaires dominicales. A cette époque, les temps sont durs et Quique travaille aussi comme chauffeur de bus pour subvenir aux besoins de la famille.

Le petit Enrique, que l’on surnommera rapidement “Papo” (le jeune) pour le distinguer de son père, assiste aux répétitions du groupe, et montre très tôt un grand intérêt pour la musique. Fasciné par les instruments et le jeu des collègues de son père, il voulait toujours y toucher, et réclamait qu’on lui enseigne. Il apprécie particulièrement les percussions, la conga et le bongo. Un jour, le petit Papo qui n’avait que 5 ans, jouait sur une conga plus grande que lui avec tant de précision le titre Ran Kan Kan (popularisé par Tito Puente) que les musiciens, loin de s’interrompre, se mettent à l’accompagner durant le morceau. De si excellentes aptitudes, font rapidement apparaître la nécessité d’une éducation musicale adaptée. Quique inscrit donc Papo à la “Escuela Federico León de Ponce” lorsqu’il a 7 ans. Il commence par étudier le solfège et, à 9 ans, lorsqu’il atteint le troisième niveau de l’école élémentaire, il débute le piano. C’est l’arrivée d’un pianiste, Luis “El Gato” dans le groupe de son père, qui lui donnera l’envie de l’étudier et qui inspirera son travail futur.

Il donne ses toutes premières représentations de musique dans le cadre des programmes culturels de son école. Il joue tous les vendredis, en accompagnant au piano l’un de ses camarades de classe, un certain Hector Lavoe (qui a le même âge que lui) au chant. En plus des cours de l’école, son père engage comme professeur particulier, Ramon Fernandez, pianiste d’un restaurant (El Coche, de Ponce) qui lui transmettra une véritable discipline de travail. A cette époque, le jeune garçon devait travailler son piano 6 heures par jour. Papo indique que le tout premier solo de piano qu’il a joué, fût celui de Rafael Ithier (fondateur d’El Gran Combo) sur un thème de l’époque du combo de Cortijo. Il s’inspire également d’autres grands pianistes dont il reproduit les solos à l’oreille et, bien sur, de celui du groupe de son père. Entre temps, l’orchestre avait évolué et pris son nom définitif de Sonora Ponceña.

Les échos de la toute première représentation publique de Papo Lucca avec la Sonora Ponceña, à l’âge de 11 ans en novembre 1957, résonnent encore depuis Bayamón jusque sous nos latitudes. Lors de cette représentation, qui s’était déroulée en alternance avec Machito y sus Afro-Cubans, son interprétation fut si impressionnante que chacun s’entend à considérer que l’on avait là, un véritable enfant prodige. Et, depuis lors, dès que l’espace est créé pendant les concerts, pour donner la place aux solos de Papo, les auditoires sont portés à un degré d’enchantement qui dépasse le possible. A cette époque, le piano, n’était pas encore totalement intégré à l’orchestre et n’y figurait que lors de certains événements, le plus souvent, il y avait du Tres. Faire jouer un si jeune artiste à titre professionnel, si prodige soit-il, n’est pas nécessairement une évidence et, lorsqu’au cours d’une répétition, Quique Lucca avait annoncé aux autres musiciens que Papo allait jouer dans l’orchestre, tous s’étaient regardés avec l’air de penser “Ce type est fou !”. Papo joua une première fois, une seconde fois, puis, une troisième fois et, de l’avis unanime, il resta dans l’orchestre. Au début, il accompagnait le groupe le dimanche en journée, puis le samedi soir jusqu’à minuit et pour finir, à ses 14 ans, il devint le pianiste attitré car tous les musiciens s’étant habitués au son de son piano, il n’était pas envisageable qu’il en soit autrement. Ainsi Papo devient la mascotte du groupe, et même, l’attraction principale, que tous les musiciens annoncent avec un plaisir évident lorsque la Sonora Ponceña se produit sur scène, tant il a d’aisance et d’inspiration au moment de ses solos.

En 1958, la Sonora Ponceña réalise son premier enregistrement, au format 78 tours avec les titres “No Puede Ser” et “Tan Linda que Era” avec le pianiste Avelino Muñoz. Et en 1959 leur premier LP en collaboration avec un autre groupe : La Sonora Habanera, avec pour chanteur Felipe Rodriguez et Pedro Ortiz Davila “Davilita”.

En septembre 1960, la Sonora Ponceña se produit pour la toute première fois à New York, avec son tout jeune pianiste, Enrique Lucca Jr, comme principale attraction. Suite à cela, les contrats d’engagement de la Sonora Ponceña stipulent précisément que le jeune talentueux pianiste doit être présent pour les représentations. Il n’a que 16 ans, mais en plus d’être la fierté de son père et de la Sonora, il devient également la fierté de Ponce, sa ville natale.

Jusqu’à la réalisation de leur premier LP, la Sonora Ponceña interprétait principalement des titres de la Sonora Matancera, ou encore du Conjunto Clasico et de Cortijo. C’est le trompettiste Carmelo Rivera (qui avait travaillé avec Cortijo et César Concepción) qui réalisait les arrangements et lui donnait ses sonorités. En 1965, Carmelo quitte le groupe et Papo réalise son tout premier arrangement sur un thème de Tito Puente chanté par Celia Cruz “Caramelo”. Dès lors, Papo commence à réaliser des arrangements et plus tard des compositions pour la Sonora Ponceña, un travail qu’il réalise avec différents intervenants et qu’il finit par prendre totalement en charge. Il en change l’instrumentation, et au fil des ans, c’est son esprit, sa vision, son style personnel que l’on peut entendre et qui s’affirment jusqu’à faire de la Salsa Ponceña le monument musical incontournable qu’elle est devenue.

La notoriété de la Sonora Ponceña suit une paisible courbe ascendante au gré des représentations, des albums qui paraissent et petit à petit elle devient une institution musicale reconnue à Puerto Rico, dans toute l’Amérique Latine, Nueva York et à l’international et les plus hautes distinctions viennent couronner leur travail et leur immense apport à la Salsa. Comme dans toutes les formations de cette envergure, les collaborations avec les différents talents qui la composent sont de plus ou moins long terme, mais son évolution est stable et régulière et tient à la capacité de produire de nombreux titres qui deviendront de grands classiques.

En 1968, Quique transmet la direction du groupe à Papo, qui a 22 ans, tout en restant présent et, naturellement, une figure indispensable au sein de la Sonora Ponceña. En 1971, ils sortent l’album “Navidad Criollo” sous le label Fania et cette collaboration sera suivie d’autres travaux communs avec le jeune label. En 1973, Papo participera à l’enregistrement de l’opéra Salsa “Hommy” de Larry Harlow, puis aux enregistrements de bien d’autres titres, il participera à plusieurs concerts de la Fania All Stars dont il devient un membre éminent. Ses talents d’arrangeur et de compositeur lui attirent des demandes d’autres artistes, il multiplie les collaborations et travaillera également avec Celia Cruz, Justo Betancourt, Ismael Quintana, Pete “Conde” Rodriguez, Camilo Azuquita, Alfredo de la Fe, Roberto Roena, la Puerto Rico All Stars,… cela, tout en gérant la Sonora Ponceña.

Papo Lucca est d’un tempérament discret et, modeste, il est toujours très gêné lorsque, dans un enthousiasme des plus légitimes, on lui adresse des félicitations dithyrambiques. Il préfère plutôt parler des pianistes et des grandes figures de tous styles musicaux qui l’ont inspiré, passionné et pour lesquels il a une immense admiration : Eddie et Charlie Palmieri, Ricardo Ray, Oscar Peterson, Mc’Coy Tyner, Herbie Handcock, Sergio Méndez, Jobin, Arsenio Rodriguez et Felix Chapotin, Lilí Martinez, Peruchin, Luisito Benjamin …

C’est un fait que la richesse du jeu de Papo Lucca tient de ces grands maîtres dont on peut percevoir les notes particulières au détour de ses extraordinaires solos comme des hommages virtuoses emmenés dans ses vertigineuses improvisations. Mais il y a aussi la “touche Papo ”, un phénomène qui le rend unique, son rythme intérieur, un style d’une élégance et d’une finesse incomparables, et désormais, c’est bien notre “Piano Man” qui inspire et influence des générations de pianistes tout autour du monde.

Les grands groupes et artistes de la Salsa sont comme une grande famille, les personnalités se donnant souvent l’occasion de travailler et de monter de nouvelles créations ensemble, ils s’invitent souvent les uns les autres sur scène pour le plus grand plaisir du public. Ils aiment également organiser des “duelos” sortes de duels amicaux, et des duos, où l’émulation donne lieu à des échanges musicaux de haut vol. C’est ainsi que l’on a pu voir d’inoubliables face à face “mano a mano” entre Papo Lucca et Eddie Palmieri, Richie Ray, Larry Harlow, Luisito Marin, et d’autres... Qui remporte la palme ? C’est, évidemment, celui dont les notes et l’inspiration savent trouver le chemin de votre cœur !

A l’heure où sont écrites ces lignes, Papo a 67 ans, la Sonora Ponceña est toujours en activité et fêtera ses 60 ans de carrière en 2014. En attendant, il y a un autre anniversaire très important à célébrer, car son père Don “Quique” Lucca, va fêter ses 101 ans le 12 du mois de décembre 2013.

Nous pouvons donc leur souhaiter d’excellentes fêtes, d’excellents anniversaires et d’autres nombreux joyeux jubilées pour marquer au fil du temps toutes ces belles années de Salsa, en les remerciant de nous offrir toujours autant de pures merveilles musicales.


En complément de cette page, retrouvez :

>> La Biographie de Enrique “Quique” Lucca – Le centenaire de la Salsa
>> La Sonora Ponceña – El Monumento de la Salsa


Vidéos extraits de concerts et solos et autres infos - Papo Lucca: 

>> 01 - Video concierto de la Fania en Venezuela – Solo de Papo Lucca – 1976   
>> 02 - Video audio – Papo Lucca y Azuquita – El Poeta Lloro – 80’s   
>> 03 - Vidéo concert Fania All Stars en France – Papo Lucca – Piano Man - 1981   
>> 03 - Vidéo concert Fania All Stars en Cuba – Ismael Quintana – Piano Man – 1981    
>> 05 -Video en vivo – Sonora Ponceña – Papo Lucca – Tumbaito – 1985  
>> 06 - Video Show J. Salcedo – Sonora Ponceña – Suena el Piano – 1985    
>> 07 - Vidéos live divers extraits – Papo Lucca y la Sonora Ponceña    
>> 08 - Video concert Gilberto Santa Rosa y Papo - La Porteriqueña Copacabanas   

>> Interview Papo Lucca - 1990 - 1/2   
>> Entrevista a Papo Lucca – 1990 – 2/2   
>> Interview Papo y Quique Lucca – 55 años de la Sonora Ponceña – 2009   
>> Répétition Sonora Ponceña 55 años – 2009    
>> Répétition dans la maison des Lucca    

Retrouvez la suite des vidéos de Papo Lucca, ici: 
>> Suite des vidéos de Papo Lucca << 


Biographie Papo Lucca rédigée par Carmencita 
En Novembre 2013 / Publication le 1er Décembre 2013 


A voir également sur ce site: 

Rubrique Mas Musica, biographies, histoire de la Salsa, vidéos, etc... 
Biographie de Mongo Santamaria - Go, Mongo!
Biographie de Benny Moré - El Barbaro del Ritmo     
Biographie de Don "Quique" Lucca - Centenaire de la Salsa   
Biographie Bobby Valentin - El Rey Del Bajo  
Biographie Cheo Feliciano - El Hombre de la Familia   
Biographie Oscar D'Leon - El Sonero del Mundo   
Biographie Tito Rojas - El Gallo Salsero   
Biographie Joe Arroyo - Voz de Oro   
Biographie Frankie Ruiz - El Papa de la Salsa   
Biographie Celia Cruz - La Reina de la Salsa   
Histoire del Gran Combo de Puerto Rico 
Histoire de la Fania All Stars   
Histoire de la Sonora Ponceña   

Editos de la Salsa   
Agenda Concerts Salsa 
Annuaire de la Salsa et des Musiques Latines 
Annoncer un concert sur le Site Carmencita   
Trouver des musiciens et groupes pour concert Salsa et Musiques Latines   


{jcomments on}

Annuaire Salsa Trouver Musiciens Latinos Animation

Carmencita Agenda Salsa concerts soirées festivals fiestas latinos

Vous êtes ici : Accueil Mas Musica Biographies Artistes Biographie Papo Lucca - La Perla de Ponce