La Sonora Ponceña - Le Monument de la Salsa

La Sonora Ponceña - Le Monument de la Salsa 


Sommaire de la page: 

Histoire de la Sonora Ponceña 
Noms des musiciens intégrants et invités de la Sonora Ponceña 
Discographie de la Sonora Ponceña 
Vidéos, interview et autres docs sur la Sonora Ponceña    



Histoire de la Sonora Ponceña   

La Sonora Ponceña est une formation de Salsa qui s’est élevée au rang de véritable institution dans toute l’Amérique Latine et à l’international. Elle doit son succès aux grands talents qui la composent, à son indéniable qualité musicale et son style particulier, son rythme plein de fougue et d’élégance. Elle occupe une place importante dans l’histoire de la Salsa et dans le cœur de son public.
¡Con sabor y mucho cache!


Salsa Sonora POnceña histoire de la Sonora Ponceña grand orchestre de SalsaLa création, puis l’évolution de la Sonora Ponceña est étroitement liée au destin de son créateur, Don “Quique” Lucca et à la venue de son fils Papo Lucca dont les étonnantes facultés musicales, dès son plus jeune âge, ont grandement contribué à la motivation de son père dans ses projets musicaux.

C’est en 1944, que Don “Quique” Lucca Caraballo, originaire de Yauco et installé à Ponce, une ville du Sud de l’île de Porto Rico, crée une première formation musicale du nom de “Orquesta International”. La “Orquesta International” jouait sous forme de Quartet qui réunissait un bongo, conga, très et voix, et lui-même joue de la guitare et chante en seconde voix. Il se transformait, à l’occasion, en Quintette avec Antonio “Tato” Santaella à la Basse (qui alterne avec le bongo et le cajon), ami de longue date qui accompagnera le groupe pendant de nombreuses années.

L’année 1946 est celle de la naissance de son fils, deuxième de ses enfants qui porte le même prénom que lui et que l’on surnommera “Papo” (le couple aura, en tout, trois enfants : Zulma, Papo et Wanda). Le petit garçon, ainsi baigné dès sa tendre enfance dans un univers musical, montre d’étonnantes facultés qui seront pour beaucoup dans la motivation de son père à travailler d’arrache pied pour la réussite de ses projets musicaux.

La “Orquesta Internacional” interprète les titres à la mode de l’époque de Cortijo y su Combo, et surtout, de la Sonora Matancera, du Conjunto Casino et d’Arsenio Rodriguez dont “Quique” Lucca est grand admirateur. Ils assurent principalement des soirées privées et des fêtes populaires dominicales, mais ces modestes débuts sont loin des espoirs de Don “Quique”, et il arrêtera les activités de la “Orquesta Internacional” en 1953. Cependant, dès 1954, il décidera de reformer le groupe et de l’appeler “Conjunto Sonora Ponceña”, puis tout simplement “Sonora Ponceña” dont le mot “Sonora” (groupe de Son) est choisi en hommage à la Sonora Matancera, et “Ponceña” pour la ville de Ponce où est créé l’orchestre. C’est cette année de 1954 qui est considérée comme repère de la fondation de la Sonora Ponceña. Elle est alors composée de deux trompettes, percussions, guitare et voix. Ils donnent le premier concert de la Sonora Ponceña le 20 avril de cette même année. Puis progressivement, l’orchestre s’enrichit de nouvelles collaborations. En 1956, un nouveau membre intègre le groupe, le pianiste Vicentivo Morales. Cette même année, Don Quique décide de présenter son fils avec la formation et, en novembre 1957, a lieu la toute première représentation publique officielle du jeune pianiste, Papo Lucca, accompagné par l’orchestre de son père, lors du show télévisé de Ruth Fernandez à Bayamón, où ils jouèrent en alternance avec l’orchestre de Machito y sus Afrocubans.

En 1958, la Sonora Ponceña grave son premier disque de 2 titres : “Tan Linda que Era” et “No Puede Ser” avec Avelino Muñoz au piano. Ils en graveront deux autres cette même année, et sur l’un d’eux, le tout jeune Papo Lucca accompagne au piano les deux chanteurs de Boléro : Felipe Rodriguez et Pedro Ortiz Davila “Davilita”.

Durant les années suivantes, les représentations où l’on présente le jeune Papo Lucca et son impressionnant talent de pianiste avec la Sonora Ponceña se multiplient. Et rapidement, les musiciens s’habituent tellement à lui, qu’à l’âge de 14 ans il en fait partie intégrante et en est déjà la principale attraction. C’est donc, tout naturellement qu’il fait partie du voyage lorsqu’en 1960, la Sonora Ponceña se produit pour la première fois à New York. Ensuite, les impresarii exigeront sur les contrats que le jeune pianiste prodige doit être présent lors des représentations.

Outre ses talents de pianiste, Papo, réalise également des arrangements et compose pour le groupe. Petit à petit, il développe une instrumentation et une sonorité qui donneront à la Sonora Ponceña une forte identité et un style particulier qui permettent de la reconnaître, bien qu’il soit, tout au long de l’évolution de la Sonora, toujours fait appel à divers talents pour la réalisation des arrangements et compositions des albums.

L’année 1968 est importante à plus d’un titre pour la Sonora Ponceña. C’est l’année où ils produisent leur premier album “Hacheros Pa’ un Palo” chez le label Inca (dont tous les arrangements sont de Papo) et aussi, Don “Quique” confie la direction du groupe à Papo, tout en restant, évidemment, toujours présent en tant que directeur musical. Papo n’a, alors, que 22 ans, cependant, au vu du destin de la Sonora Ponceña et de l’immense succès qui l’attend, cette audacieuse décision apparaît comme des plus judicieuses.

L’instrumentation de la Sonora Ponceña peut varier en fonction des titres, des arrangements et des solistes invités à certaines occasions, mais l’on peut dégager une structure fondamentale de l’orchestre : la Basse, la Conga, le Bongo et la Campana, les Timbales, le Piano, plusieurs trompettes, et plusieurs chanteurs et choristes, dont l’un joue du guïro.

Leur second album “Fuego en el 23” confirmera le succès du groupe auprès d’un très large public. Dans cet album, Papo Lucca s’inspire du style de Lili Martinez (pianiste et arrangeur du Conjunto d’Arsenio Rodriguez) tout en confirmant son identité et sa propre vision musicale. Cet album est également un concentré de grands talents avec Luigi Texidor et Tito Gomez au chant, le bassiste Antonio “Tato” Santaella, Edgardo Morales aux timbales, Félix Torres aux congas, Francisco Alvarado au bongo et les trompettistes Carmelo Rivera, José Rodriguez, Delfin Perez et Ramon Rodriguez.

Ce sont les premiers d’une longue suite de créations qui donneront jour à plus d’une trentaine d’opus où Papo donne sa pleine mesure et montre sa capacité à travailler avec d’autres grands talents.

Au cours de son épopée, la Sonora Ponceña a compté de grands artistes qui sont restés membres permanents pendant plusieurs années. Afin de n’oublier personne, voir ci-dessous, la liste des intégrants et invités de la Sonora Ponceña pendant toutes ces années. Certains des artistes ont travaillé pendant plusieurs années, puis ont rejoint d’autres formations ou se sont lancés dans des carrières solos, mais sont toujours restés proches de la Sonora Ponceña et aujourd’hui encore ils reviennent chanter lors de concerts, aux anniversaires et grandes occasions pour renouveler le plaisir de partager la scène, pour ceux qui sont toujours parmi nous. Le groupe fut tragiquement touché par la disparition, dans un absurde accident de voiture, de leur chanteur Toñito Ledee lors d’un transfert après un concert, en 1986. Puis, par la disparition du bassiste Antonio “Tato” Santaella, compagnon des débuts depuis la “Orquesta Internacional”, présent sur 21 disques, qui est resté jusqu’à la fin de ses jours très proche de la famille Ponceña. Il a quitté ce monde en 1989.

La Sonora a aussi compté des retours d’artistes, comme Luigi Texidor ou encore Yolandita qui sont revenus après plusieurs années d’absence. Il faut également mentionner Delfin Perez, l’un des trompettistes qui est présent sur tous les albums et est toujours dans l’orchestre à l’heure actuelle.

Solidement ancrée dans le cœur du public, incontournable dans le paysage musical de la Salsa, la Sonora Ponceña est donc l’une des plus anciennes formations toujours en activité et qui continue de produire une si savoureuse musique. Elle célèbre joyeusement les années qui passent et nous offre à chaque fois une belle démonstration de sa vivacité.

Aujourd’hui, elle est composée de : son fondateur Don “Quique” Lucca, Papo Lucca au Piano, arrangements et direction, Edwin Rosas, Daniel Davila, Hecor L. “Pichie” Perez et Fernando L. Colon au chant ; Delfin Perez, Efren Camacho, Mario Marcucci, Alfredo Del Valle aux trompettes, Alexander Rojas à la basse, Wilfredo Lopez aux congas, Domingo Gutierez au bongo, Jessie Colon et Manolito Rodiguez aux timbales.

Le dernier album en date, est “10 para los 100”, sorti en 2012 à l’occasion des 100 ans de vie de Don “Quique” Lucca (né le 12.12.1912). Et en cette fin d’année 2013, le 12 décembre, nous fêterons, donc, les 101 ans de Don “Quique” Lucca !
Et, en 2014, la Sonora Ponceña aura non moins de 60 ans d’existence. De joyeux événements à célébrer bientôt avec, évidemment, beaucoup de… Salsa !

<Edit Octobre 2016 ->>

Le 9 octobre 2016, Enrique "Quique" Lucca Carraballo, fondateur de la légendaire "Sonora Ponceña" est décédé d'un arrêt respiratoire à l'hôpital Damas de Ponce (sa ville natale). Don "Quique" Lucca y était hospitalisé depuis le 20 septembre en raison d'une fracture à sa hanche droite (suite à une chute survenue dans sa maison) et devait subir une opération à risque.


En complément de cette page, retrouvez également: 

>> La Biographie de Papo Lucca - La Perla de Ponce   
>> La Biographie de Quique Lucca - Le Centenaire de la Salsa 

salsa


Musiciens ayant participé à la grande histoire de la Sonora Ponceña: 

Fondateur
Don Enrique "Quique" Lucca Caraballo (Guitare, Chant, Direction) 

Direction actuelle
Enrique "Papo" Lucca Quiñones (Piano, Claviers, Synthé, Très, et autres instruments + Arrangements et composition)

Chanteurs 
Luigui Texidor, Tito Gómez, Miguel Ortiz, Yolanda Rivera, Jossie León, Celia Cruz, Toñito Ledee, Héctor "Pichie" Pérez, Manuel Manix Martínez, Daniel Danny Dávila, Edwin Rosas, Ángel Luis Carrión "Luisito", Fernando " Wito " Colón, Héctor L. Pérez, Lenny "Leo" Figueroa, Andy Montañez, Ismael Miranda, Cano Estremera, Omar Ledee, Rafi Santana, Yannet Sol, Domingo Quiñones.

Choristes et chant (secondes voix)
Yayo el Indio, Adalberto Santiago, Rubén Blades, Héctor Lavoe, Tito Allen, Ray de la Paz, Josie León, Yolanda Rivera, Tito Gómez, Ramón Rodríguez, Miguel A. Ortiz, Edwin Rosas, Toñito Ledee, Papo Lucca, Quique Lucca, Justo Betancourt, Pichie Pérez, Manix Martínez, Danny Dávila, Luisito Carrión, Fernando " Wito " Colón, Darvel García, Kristony Texeira, Lenny "Leo" Figueroa, George Padilla

Trompettes 
Delfín Pérez, José " Joe " Rodríguez, Luis R. " Cuchy " Castro, Ramón A. "Tony" Rodríguez, Humberto Godineaux, Nelson Feliciano, Heriberto Santiago, Ángel Vélez "Pocholo", Alfredo del Valle, José Madera, Carmelo Rivera, Mario Marcucci, Ricky Sayas, Ito Torres.

Congas et Tambora
Fernando Torres, Vicente "Johnny" Rivero, George Padilla, Félix Torres, Wilfredo " Willito " López, Jessie Colón

Bongos
Mikey Ortiz, Félix Torres, Ángel L Hernández, Jorge Luis Miranda, Domingo "Tito" Gutiérrez, Francisco "Chino" Alvarado, Alexander Rosa 

Basse 
Antonio “Tato" Santaella, Efraín Hernández, Georgie Cuebas, Eddie Rivera, Juan Guillermo Andujar, Alexander "Cano" Rosa, Pedro Pérez 

Timbales 
Edgardo Morales, Jessie Colón, Miguel Ortiz, Japhet Rodríguez 

Maracas
Junior González, Miguel Ortiz, Edwin Rosas 

Cuatro 
Yomo Toro, Milton Miranda 

Percussions 
Ismael Quintana, George Padilla, Edwin Rosas, Wilfredo " Willito " López, 

Güiro 
Miguel Ortiz, Edwin Rosas, Héctor Pichy Pérez, Rafu Warner 

Violons
ligio Ríos, Jorge Cabrera, Jenin Rodríguez, Víctor Sánchez, Enrique Collazo, Carlos Rodríguez 

Violoncelle 
Orlando Guillot, Carlos Rosario 

Autres membres de la famille, invités 
Giovani Hidalgo, Roberto Roena, Salvador Cuevas, Nelson Gonzalez, Nicky Marrero, Manolito Rodriguez, David "Cuba" Rosado, Antonio "Puchito" Lopez, Miguel Ortiz, Jerry Rivas, Freddy Rivera, Elias Lopez, Angel Hernandez, ...
Elías López, Johnny López "El Manso", Tito Valentín, Louie Ramírez, Wison Torres Jr, Luis García, Gino Amato, George Padilla, Carlos Rodríguez, Juan Ramon Martinez, ...

salsa


Discographie de la Sonora Ponceña: 

Albums
1. 1954 - Felipe y Davilita Con La Sonora Ponceña. Al Compas De Las Sonoras.
2. 1968 - Hachero Pa Un Palo
3. 1969 - Fuego en el 23
4. 1970 - Algo de Locura
5. 1971 - Navidad Criolla
6. 1972 - Desde Puerto Rico a NY
7. 1972 - Sonora Ponceña
8. 1974 - Sabor Sureño
9. 1975 - Tiene Pimienta
10. 1976 - Musical Conquest
11. 1977 - El Gigante del Sur
12. 1978 - La Orquesta de Mi Tierra
13. 1978 - Explorando
14. 1979 - Energeized
15. 1979 - La Ceiba
16. 1980 - New Heights
17. 1980 - Unchained Force
18. 1981 - Night Rider
19. 1982 - Detemination
20. 1984 - Future
21. 1985 - Jubilee
22. 1987 - Back To Work
23. 1988 - On The Right Track
24. 1990 - Into the 90s
25. 1991 - Merry Christmas
26. 1992 - Guerreando
27. 1993 - Birthday Party
28. 1995 - Apretando
29. 1998 - On Target
30. 2001 - Live 45 Anos
31. 2004 - Back on the Road
32. 2008 - 50 Aniversario En Vivo Vol. 1 y 2.
33. 2008 - Otra navidad Criolla
34. 2012 – 10 para los 100 comprenant le titre “Los Zapatos de miViejo” pour le centenaire de Don “Quique” Lucca

Compilations
1. 1975 - Lo Mejor de la Sonora Ponceña
2. 1979 - Energized
3. 1986 - 30 Aniversario
4. 1986 - 30 Aniverrsario Vol. 2
5. 1993 - Soul of Puerto Rico
6. 1994 - Opening Doors
7. 2000 - Puro Sabor
8. 2002 - Grandes Éxitos
9. 2005 - Pal Bailador 45 Años de Historia   

salsa


Vidéos, infos et autres docs sur la Sonora Ponceña: 

>> 01 - Video live – Sonora Ponceña – Yolanda Rivera - El Pio Pio    
>> 02 - Vidéo live – Sonora Ponceña – Yolanda, Toñito Ledee, Miguelito Ortiz – Ahora yo me Rio   
>> 03 - Video concert – Sonora Ponceña – Canta Toñito Ledee – Odiame    
>> 04 - Vidéo Live – Sonora Ponceña – Canta Toñito Ledee – Date Cuenta   
>> 05 - Video concert – Sonora Ponceña – Canta Piche Perez – El Soñador    
>> 06 - Video en vivo – Sonora Ponceña canta Toñito Ledee – Fuego en el 23    
>> 07 - Video en vivo – Sonora Ponceña – Yolandita Rivera – Madrugador    
>> 08 - Video live – Celia Cruz con la Sonora Ponceña – La Ceiba y la Siguaraya    

Retrouvez la suite des vidéos de la Sonora Ponceña, ici: 
>> Suite des vidéos de la Sonora Ponceña << 


Histoire de la Sonora Ponceña rédigée par Carmencita 
en Novembre 2013 - Publication 1er décembre 2013 


A voir également sur ce site: 

Rubrique Mas Musica, biographies, histoire de la Salsa, vidéos, etc... 
Biographie de Mongo Santamaria - Go, Mongo!
Biographie de Benny Moré - El Barbaro del Ritmo    
Biographie Papo Lucca - La Perla de Ponce    
Biographie de Don "Quique" Lucca - Centenaire de la Salsa   
Biographie Bobby Valentin - El Rey Del Bajo  
Biographie Cheo Feliciano - El Hombre de la Familia   
Biographie Oscar D'Leon - El Sonero del Mundo   
Biographie Tito Rojas - El Gallo Salsero   
Biographie Joe Arroyo - Voz de Oro   
Biographie Frankie Ruiz - El Papa de la Salsa   
Biographie Celia Cruz - La Reina de la Salsa   
Histoire del Gran Combo de Puerto Rico 
Histoire de la Fania All Stars   

Editos de la Salsa   
Agenda Concerts Salsa 
Annuaire de la Salsa et des Musiques Latines 
Annoncer un concert sur le Site Carmencita   
Trouver des musiciens et groupes pour concert Salsa et Musiques Latines   

salsa


{jcomments on}

Annuaire Salsa Trouver Musiciens Latinos Animation

Carmencita Agenda Salsa concerts soirées festivals fiestas latinos

Vous êtes ici : Accueil Mas Musica Salsa Orchestras La Sonora Ponceña - Le Monument de la Salsa